Billet d'humeur : Les pieds dans le plat / Contre la tyrannie des talons

Demande-t-on aux hommes de porter des corsets sous leurs costumes pour cacher leur "dadbod" et des talonnettes si ils font la taille de Sarko ? 
Ou encore un décolleté en V pour augmenter les pourboires si ils ont le torse de Channing Tatum ? 
L'an dernier, une femme se voyait refuser le tapis rouge de Cannes pour cause de talons plats.
Ce mois-ci, une employée dans la finance se faisait renvoyer chez elle car elle ne voulait pas porter d'escarpins.
Et une jeune serveuse vient de montrer "l'enfer" du décor : ses pieds ensanglantés dans des stilettos Karl Lagerfeld que son patron l'obligeait à porter. 
Archaïque, stupide et sexiste, cette obligation anachronique (surtout à l'heure de l'unisexe et du streetwear tout puissant) n'a rien de glamour, ni d'esthétique - à part pour les fétichistes des danseuseuses du Crazy Horse/de Bettie Page/des working girls à la Sex And The City - ni de pratique. 
Car une femme moderne qui ne prend pas sans arrêt le taxi mais doit rester active, en mouvement et debout est bien plus efficace/forte/alerte en derbies/baskets/ballerines que sur Louboutin de 15. 

Quelques photos de grandes dames sans talon (mais avec talent) qui rappellent à ce qui en doutaient encore qu'on peut être très sexy sans. 














 

Commentaires

Articles les plus consultés