(Archives) Interview d'Akhenaton parue il y a quelques années dans Serge


A table avec Akhenaton et Faf Larage

Si il y a bien quelque chose qui rassemble les Marseillais Philippe Fragione aka Akhenaton, leader d'I Am et Raphaël Mussard alias Faf Larage, à part leur amour incommensurable pour le hip-hop (surtout américain), c'est bien leur attrait pour la bonne bouffe; On a passé les deux savoureux rappeurs sur le grill.

C'était en 2009, et sur la proprette Cuisine TV qu'on découvrait cette vision surréaliste. Pas de Maïté ou de jolie blonde en jupe fendue en guise de cuisinière dans l'émission Cosca Cook, mais le leader d'IAM, Akhenaton, jusque là plus connu pour son flow, son franc-parler et son accent marseillais que pour sa bouillabaisse en train de s'agiter aux fourneaux. Dans la cuisine de sa propre maison, il cuisinait avec ses amis people prêts à faire partager leur recette préférée. La comédienne Leïla Bekhti (depuis césarisée pour Tout Ce qui brille mais déjà étincelante même en faisant cramer une brique) a été sa première invitée, suivie par Faf Larage et son cari de poulet, Moustic et ses linguine au citron suivies de sa tatin au beurre salé, Jamel Debbouze et son jarret au miel et petits légumes, ou encore Ramzy et Gabrielle Lazure. Bonne ambiance, humour, plats sympathiques et faciles à refaire chez soi, le ton change des émissions pour initiés servies par la chaîne et le PAF à ce moment-là. « Je regarde beaucoup les émissions de cuisine à la télévision, notamment Jamie Oliver, et je suis impressionné par leur technique quand ils découpent les aliments. Si ils regardent notre émission, ils vont pleurer, mais de rire », confie Akhenaton, enthousiaste, dans un épisode de la série.

Akhenaton feat. Cuisine TV
Mais malgré la joie et le bon accueil réservé à l'émission, les équipes de Cuisine TV ne reconduisent pas Cosca Cook pour une deuxième saison. Par l'intermédiaire d'une vidéo publiée sur son site Cosca Network, AKH fait preuve de son mécontentement, cinglant. « J'ai trouvé l'attitude de Cuisine TV pas classe du tout. J'ai compris en regardant leurs programmes pourquoi ils nous ont refusé la saison 2. Ils ont pris notre concept, mis quelqu'un à notre place et l'ont fait eux même ». Il ajoute quand on le rencontre « C'est dégueulasse, c'est la télé. » Mais le chanteur n'en garde pas pour autant un goût amer par rapport à sa passion. Faf et lui trouvent d'ailleurs qu'il y a de vraies connexions avec leur autre péché mignon, la musique. « Pour faire un bon track, au départ il y a des recettes comme en cuisine, explique Faf. Des ingrédients nécessaires, de bons produits comme une grosse caisse qui cogne ou un sample qui tue, et après il faut le chef pour sublimer le tout, soit le chef c'est le réalisateur artistique. Mais il y a toujours quelque chose qui relève de la magie même si tu as tout suivi à la lettre. » Akhenaton poursuit : « C'est une alchimie. Un morceau peut être raté pour des causes de structure ou de mauvais mix, ou pour tout autre chose qui nous échappe. J'adore ça, car ce ne sont pas des maths. Enfin si la musique c'est des maths à la base, avec les accords mais pour savoir si ces chiffres fonctionnent ensemble, il n'y a pas d'équation. Je me souviens de quand on bossait sur la B.O de Comme Un Aimant avec Bruno Coulais. Je détourne le thème et programme au hasard une nouvelle rythmique en mettant des chargeurs de revolver en guise de percussion. Et ça, ça a été la touche de la recette qui a fait qu'un morceau qui n'a pas de refrain, qui est parlé (au lieu d'être chanté), bref un vrai truc de psychopathe est devenu un tube (« Belsunce Breakdown », ndr). Et le problème de la télé-réalité musicale, c'est qu'ils veulent rationaliser tout ça, appliquer des recettes. C'est pareil pour le succès d'un morceau, les ingrédients n'expliquent pas tout. Quand on a enregistré L'école du Micro d'Argent, tout le monde nous a dit, vous allez pas du tout en vendre, il est ultra sombre. Derrière ça, on en vend 100000 le premier jour, et inexplicablement, 1million5 en tout...dur à comprendre. Peut-être qu'il est arrivé au moment où la variété française -génération Sardou-s'effondrait sur elle, et le rap a fait le bouche trou de 1996 à 2000 jusqu'à ce qu'ils montent leurs comédies musicales à la con et les télé-réalités. Depuis ce jour là on est redevenus les méchants banlieusards terroristes (rires) dans la perception générale. »

Clichés à la dent dure
Mais si les métaphores culinaires font le sel du discours des deux rappeurs, la plèbe a pourtant encore du mal semble-t-il à faire le lien entre rap et musique. Break-dance, jolies filles, grosses cylindrées et junk food, telles sont les passions que l’on prête habituellement au hip-hop. Le palais de Faf en a fait les frais. « Les maisons de disques ont cru pendant longtemps que tous les rappeurs mangeaient que du Mac Do et des kebabs, et c'était prévu ça dans le budget, à midi on nous donnait de l'argent pour le sandwich. Pour la plupart des gens, on ne mange pas de fruits, ni de légumes. Personnellement, je pense que pendant tout l'enregistrement de ce nouveau disque, We Luv New York avec Chill, je n'ai pas mangé au Quick une seule fois. J'en ai fini avec la période où l'ouverture du Mac Do à Marseille était vécue comme un émerveillement, et où avec les copains, on voulait tester tous les burgers ». Passionné de cuisine réunionnaise, Faf réussit aujourd'hui mieux que personne les caris tandis que l'éclectique Philippe Fragione, fondu de Julie Andrieu, raffole de la cuisine italienne, marocaine et thaïe. « En ce moment, je fais beaucoup du poulet au panang avec de grands haricots et je refuse de voir des Lustucru dans mon studio. Si tu regardes les DVD's d'I AM, dans tous, tu me verras cuisiner. Et en tournée, on avait un chef, toujours le même. Dans les voyages, mon grand stress c'est de savoir où je vais manger. » Mais dans tous les cas, les deux gourmets s'accordent pour dire qu' « il faut chercher ce que tu aimes, et pas déguster tout le temps ce qu'on te donne à manger ». Une leçon pas uniquement culinaire.


Akhenaton & Faf Larage - We Luv New York (Me-Label/Notorious)

Commentaires

Articles les plus consultés