Texte sur Isamaya Ffrench pour Daily Inspiration

Isamaya Ffrench va nous sauver des blogeuses beauté
Avec ses maquillages dignes de peintures, cette make-up artist s'impose comme l'antidote à l'ère du tuto beauté idiot.
Quand on pense à la beauté de l'ère 2.0, on imagine les blogs beautés ultra girlie conseillant un après-shampoing révolutionnaire qu'elles ont reçu gratuitement (et pour lequel elles sont souvent payées pour en faire la pub). Nous viennent aussi à l'esprit les improbables tutos beauté vus sur Youtube qui donnent envie de se crêper définitivement les cheveux comme Robert Smith des Cure ou encore à l'insipide Enjoy Phoenix, arrivée aux top des ventes de livres après avoir été Youtubeuse beauté star (oui, c'est un métier). Il existe pourtant un antidote à cette superficialité aseptisée, balisée et très rose bonbon. Il s'agit de la maquilleuse Isamaya Ffrench, qui a 25 ans, signe les mises en beauté les plus belles des pages de papier glacé et de défilés. Née à Cambridge, cette Anglaise aux formes et aux lèvres pulpeuses quittera sa ville natale à sa majorité pour tenter sa chance dans la capitale londonienne. Ex sportive, plongeuse et garçon manqué devenue une fille réussie, elle ne se prend de passion pour les fards que tard. Isamaya se voyait plutôt dans le design industriel que dans les pinceaux en suivant une formation au Chelsea College of Arts ainsi qu'à la fameuse Central Saint Martins. Il suffira d'un atelier de maquillage pour enfant pour que la jeune fille tape dans l'œil par un photographe du pointu I-D. Elle est depuis devenue rédactrice en chef beauté du magazine. C'est dire si Isamaya a tout d'une visionnaire. Ses maquillages s'inspirant du monde du cirque, des masques et des dessins extravagants de l'enfance (notamment des têtes d'animaux) possèdent une folie qui rapprochent ses toiles éphémères sur visage et corps de performances artistiques, à la fois belles et étranges. Et comme toutes les filles de talent, c'est une slasheuse, détenant aussi d'autres dons comme un projet mode, English School. Et non, il n'y a pas de justice...
https://www.instagram.com/isamayaffrench/
http://isamayaffrench.com/


Violaine Schütz

Commentaires

Articles les plus consultés