Articles sur l'amour écrits et parus dans la List de Stylist en 2015 uand j'en étais rédac chef


Pourquoi l'amour donne la gueule de bois ?
Vous avez déjà été en manque, au point de stalker votre cible sur Facebook toutes les minutes voire d’aller errer sous ses fenêtres, son écharpe parfumée autour du coup, tel un punk privé de sa 8-6. Non, vous n’êtes pas bonne pour l’asile, il y a une raison à tout. L’«hormone de l'amour» secrétée lors d’une romance induit les mêmes comportements - à risque - que l'alcool, d’après une étude publiée la semaine dernière dans la revue Neuroscience and Biobehavioral Reviews. Les chercheurs de l’Université de Birmingham ont constaté que les deux substances (alcool et l’amour) entraînent les mêmes effets sur le cerveau et les mêmes comportements, qu’ils soient bons que mauvais. Ce qui explique à la fois pourquoi on plane au début et pourquoi, après une rupture, on est en descente. Demain j’arrête tout.
http://www.journals.elsevier.com/neuroscience-and-biobehavioral-reviews/ 

Le ghosting : Le téléphone sonne mais il n'y a jamais personne qui y répond

Tous les fantômes ne sont pas aussi sympathiques que Casper ou que ceux de Beetlejuice. Ainsi le New York Times recense un nouveau phénomène amoureux appelé le « ghosting » qui consiste à ne plus donner de nouvelles du jour au lendemain à l’autre, sans l’avoir auparavant quitté en bonne et due forme. Pas vraiment flamboyant de courage... Mais c’est ce qui est arrivé Sean Penn : Charlize Theron n’aurait plus répondu soudainement ni à ses textos ni à ses coups de fil. Une étude de YouGov/Huffington Post datant de fin 2014 a montré que 11% des Américains avaient déjà « ghosté » quelqu’un. Le phénomène serait depuis en train de s’amplifier, notamment à cause de l’importance du virtuel dans les relations amoureuses. Voilà qui donne envie de revoir l'over romantique Ghost avec Demi Moore et Patrick Swayze pour se repimper un peu le moral. Voire Ghostbusters pour chasser les fantômes du passé.




« Comment peut-elle sortir avec ce type, il est tellement moins hot qu’elle ? » Cette phrase-pas très sympa-, on l’a tous déjà entendu. Une explication scientifique à ce phénomène ? Plus les couples se connaissent depuis longtemps avant de sortir ensemble (en tant qu'amis par exemple), plus ils optent pour des personnes qui les attirent moins, d’après une étude du journal Psychological Science. 33% des hommes et 43% des femmes tombent amoureux avec le temps d’une personne qui ne leur plaît pas physiquement au départ. Bonne nouvelle : malgré ce que le monde moderne et ses images de bombes sur Instagram veut nous faire croire, il n’y a pas que le physique qui compte dans la vie, mais aussi les blagues, l’intelligence et…l’usure ?

LIRE l'étude sur le sujet

Commentaires

Articles les plus consultés