Itw de Riad Sattouf/Pascal Brutal pour Tsugi (2009)




Une nuit blanche avec Pascal Brutal, le héros de Riad Sattouf

Avant d'être le réalisateur ultra médiatisé des « Beaux Gosses », le film de l'été, Riad Sattouf est l'inventeur de bd's hilarantes dont les subversives aventures de Pascal Brutal, que les lecteurs de Fluide Glacial connaissent bien. Comme dirait ce symbole de la virilité exacerbée qui vit dans un futur gouverné par Alain Madelin et porte des Adidas Torsions : « Tu kiffes les gros mastards des familles? Tu kiffes les gourmettes en argent? Tu kiffes les keums quand ils sont plutôt bogoss ? » Alors tu risques d'aimer cette nuit-là...

18h. J'émerge de la teuf d'hier soir, d'où je suis rentré à 16h. Chuis encore bien bourré mais ça va, je prend une douche glacée et je fais une centaine de pompes pour réveiller ma musculature. Avant de réveiller la meuf inconnue dans mon lit, je checke dans son sac sa carte d'identité pour voir si elle est vraiment majeure. Ouf c'est bon.
19h. Après avoir fait caca, je me met à ma fenêtre et je regarde la rue. Je fume des clopes. Et là, lentement dans ma tête, naît l'envie de sortir à nouveau. La meuf qui était dans mon lit s'accroche, apparemment je suis trop "stylé". Elle est mignonne comme tout avec ses cheveux blonds. J'apprends qu'elle est étudiante en médecine. C'est relou c'est une intello je comprends pas la moitié de ce qu'elle dit.
19H16. Après lui avoir fait sauvagement l'amour, la voilà qui recommence à s'endormir. Alors je la maintiens éveillée, parce que je compte bien ressortir, je vais pas passer ma soirée ici.
21H15. La  meuf qui s'appelle Sheyna m'a saoulé pendant une heure. Je la connaissais pas, et voilà qu'après juste une nuit, elle veut me présenter à ses parents le weekend prochain. Je lui dis ouais pourquoi pas pour la calmer, on sort de l'appart, on va dans la rue, et là je me tire sur ma moto. M'en fous elle connaît pas le code de l'immeuble.
22h. J'arrive au Mans après une heure à 300 kmh sur ma bécane. J'adore les lumières des entreprises la nuit au bord de l'autoroute. Je trouve ça beau. Je sonne chez Jissé mon fournisseur de teuch. On fume des "complètes" ça veut dire qu'on met juste une feuille autour d'une barrette et on la fume comme ça. Ça nous met de bonne humeur. Après y a deux potes à Jissé qui passent et on va à une soirée école de tourisme.
22h30. On arrive direct au Clem's, une boîte dans la campagne où y a la soirée. Dehors y a des gars qui se battent, on les regarde et ça nous fait bien rire, y en a un il a son œil qui pend. Je reconnais Manu et Fredz, les deux videurs, des potes à moi. On rentre alors qu'on est bien fait.
23h15. J'ai viré le DJ qui passait que de la merde et je passe mon propre son. Y a Jissé et son pote qui ont vomi au milieu de la piste. On est mort de rire.
23h30. Ils sont chauds en tourisme. Les nanas dansent à mort, mais j'ai du mal avec l'accent de la Sarthe. Les gars ont des grosses glottes et des chemises alors les meufs nous kiffent parce qu'on est pas comme eux.
00h30. Il fait méga chaud. Le son est puissant. Je choppe une petite meuf qui passe et dont le mec est parti acheter une bière au bar et je l'emmène derrière les enceintes. Elle comprend rien du pourquoi du comment, mais elle agit à mort et on dirait que c'est la première fois qu'elle jouit. Elle a juste le temps de revenir quand son mec a fini de faire la queue et elle se désaltère avec la bière. Elle me fait un petit clin d'oeil. Bonne ambiance.
1h. Je vais voir Manu et Fredz à l'entrée, on tchatche de foot et de meufs. Une bande de relous essaient d'entrer. Manu et Fredz leur explosent la gueule. Je leur demande la permission de participer, parce qu'il y en a un qui me traite de "pédé". Je lui fait très mal.
2h30. Je dois me faire environ 6 ou 7 meufs de l'école de tourisme dans les toilettes de la teuboi, et j'explose la gueule de trois mecs sur la piste parce qu'ils supportent pas que je touche à leur copine. Mais bon, si c'est elle qui veulent?
4h. Avec Jissé on en a marre alors on part tous les deux chez lui. On rentre dans son appart et là il me vomit dessus. Je checke mon portable, j'ai un message d'une copine pour me prévenir que Shayna a fait une TS avec des dolipranes parce que je veux pas d'elle. Chacun sa vie, chuis pas l'armée du salut du cul.
6h. Vu qu'on était plein de vomi, on s'est mis en slip avec Jissé et on se fait complète sur complète. On joue à pro evolution soccer défoncés sur le pieu et on finit par s'endormir après des tonnes de fous rire vers 11H. J'oublie tout en rentrant sur Paname.

Commentaires

Articles les plus consultés