Pamela Anderson, la résurrection d’une bimbo (papier paru dans le dernier numéro de Be)


Ci-dessus, Pamela, normcore avant l'heure en total look jean et claquettes de piscine à la main

Deux seins, et un destin passé à les montrer, Pamela Anderson revient avec des révélations choc et une apparition poétique dans le clip du chanteur indé Morrissey. Une renaissance ?

Dans une vidéo teaser du dixième album solo de Morrissey, intitulée mélancoliquement Earth Is The Loneliest Planet*, l’ex chanteur du groupe anglais culte les Smiths et Pamela Anderson (tout deux de noir vêtus) profite du coucher de soleil sur le toit d’un immeuble de Los Angeles. La paire serait amis dans la vie grâce à leur amour des animaux (et un certain dégoût de l’humanité). Étonnant pour l'actrice solaire d'Alerte à Malibu de se retrouver proche d’un univers sombre aussi, au son de ses paroles sombre : « Jour après jour, tu te dis: Un jour... Mais tu es au mauvais endroit et tu as une mauvaise tête et les humains ne sont pas vraiment très humains. » Et si la Pamela en maillot rouge qui courait au ralenti sur une plage de sable fin en cachait une autre?  On est loin de ses deux sextapes avec des (hard) rock stars de seconde zone.

Blessures secrètes
Et si ces dix dernières années, la bimbo, en dévoilant tout (ses seins volumineux, ses déboires, ses amours rock), avait en fait tout caché ? Emouvante, elle a marqué la 67e édition du Festival de Cannes en faisant des révélations fracassantes sur son passé, avouant avoir été violée à plusieurs reprises dans son adolescence et avoir voulu en finir avec la vie. Ses opérations chirurgicales masquaient donc un réel mal être. La belle a préféré au final se jeter à l’eau pour la gloire. 
Disparue des petits écrans, l'ex-sirène adulée par Vivienne Westwood,  Hugh Hefner et une horde d'ados acnéiques de la génération X arbore désormais des cheveux coupés courts et a été aperçue à la très branchée Miami Art Basel. Après le look grunge, Winona Ryder et les No Name, Pamela Anderson est sans doute l’une des meilleures choses qui nous restent des 90’s.

Violaine Schütz
* World Peace Is None Of Your Business, dans les bacs le 14 juillet.

A réecouter : "O Pamela" de The Wake même si ça n'a aucun rapport avec Bimboland.

Commentaires

Articles les plus consultés