jeudi 3 février 2011

Ed Banger : blind test

Blind Test Ed Banger - trax juin 2006

Texte : Violaine Schütz

Ed Banger
Crew de récré

Créé en 2003 par l’inénarrable manager de Daft Punk, Pedro Winter, Ed Banger est parvenu à fédérer quelque uns des fleurons de la nouvelle garde électro française. Rencontre avec le duo Justice (Xavier et Gaspard) sur le tournage mouvementé de leur clip (il y est question de lendemains difficiles), Dj Medhi, et le boss himself. Un blind test indiscipliné aux allures d’acid test en cour de récré !

ESG
« Purely Physical »
Extrait de l’album Keep On Moving
Les légendes black du punk-funk reviennent (au top) sur Soul Jazz, après cinq ans d’absence discographique.
Xavier : Nine Inch Nails !
Pedro : Non, c’est de la bonne électroclash ça !
Gaspard : Plutôt du new beat belge…
P : N’importe quoi, en plus on dit « de la new beat ». C’est Uffie quand elle se sera faite virée de Ed Banger !
X : On dirait les morceaux de Feadz tout seul quand il rappe.
P : (Illuminé) ah, je sais, Peaches!
Non, pas du tout.
Pedro à Medhi (qui est absorbé dans la lecture de Trax) : Hé Mehdi, ce n’est pas vraiment ta culture, ça ? (en me regardant) T’as pas du Grand Master Flash pour Medhi. (Je passe à la chanson suivante)
M: (dès les premières secondes du second morceau, en hurlant) ESG ! Ah ce son de basse !
Exact ! C’est leur tout nouvel album.
P : Ah, punaise, tu vois, c’est ta culture Mehdi, c’est ce que je disais. (Quelle mauvaise foi !)
Il faudra penser à claquer des nouveaux ESG à Enculo et Salaud (Uncle O et Solo ndr), car les meilleures soirées à Paris pour écouter ce groupe, c’est les Toxic.
ESG étaient signées sur un label mythique, Factory. Pedro, quand t’as monté Ed Banger, qui t’as inspiré ?
P : Mo’ Wax et en France, ce qu’a fait Gilb’r avec Versatile.
Mo’ Wax, en plus de sortir des nouveaux artistes, a aussi réédité des vieux trucs comme Liquid Liquid…tu pourrais le faire ?
P : Non, ce serait un peu prétentieux, on n’a sorti que huit disques pour l’instant. C’est plus par rapport à la fraicheur musicale qu’ils ont amené au début des 90’s et pour l’idée que les pochettes sont aussi importantes que la musique qu’on sort qu’ils m’inspirent.
Sinon, ce son post-punk, qui pendant tout un temps a été la référence en musique électronique, c’est une influence pour vous ?
P : Oui, il y a le maxi « Bongo Song » de Zongamin qui est carrément dans cette veine là. Et sur le prochain Ep de Mr flash, le titre « Disco Dynamite » croise Herbie Hancock et ESG.

Alexander Kowalski
« So pure »
Extrait de l’album Changes
Histoire de les faire causer dance, on soumet aux frenchy l’un des piliers actuels de la techno germanique de qualité. Comment ça, les mecs, vous n’aimez pas ?
Pedro à Mehdi (toujours dans sa lecture) : T’as vu la pub DJ Mehdi dans le nouveau Trax, j’ai raqué pour toi ! (fous rires)
M : Respect à Trax et au blind-test !
P : (Se concentrant sur la musique) Attends, c’est dance ça, c’est pour moi. Je te fais les paroles (Pedro se met à chanter de façon saccadée) Bitch, Bitch, Bitch, champagne, champagne, Frank Sinatra, Frank Sinatra, I’m a bitch. C’est de l’electroclash. Kylie Minogue ! C’est américain?
Non, Allemand. C’est Alexander Kowalski.
P : Bon, ben, qu’il reste en Allemagne ! Mais, Medhi, c’est ta culture, ça bordel ! T’as été remixé par Kenny Dope (sur son dernier maxi pour Ed Banger, « I’m somebody », ndr) !
M : Il est noir ou blanc au fait, Kenny ? (rires du Ed Banger crew)
Comment avez-vous découvert les musiques électroniques ?
M : Je produis du rap français, et en 1994, j’ai fait un mix d’une heure sur Nova quand DJ Loic et Gilb’r de Versatile étaient programmateurs. Juste après mon nova mix, Gilb’r a repris les platines pour passer de la house de l’époque. Pour moi, la house, c’était comme l’eurodance et la tek, je mettais tout dans le même sac. Gilbr m’a assis sur une chaise et sorti quatre disques (dont je me souviens plus les titres) en me disant : « C’est pas du tout ce que tu penses, il y a des gens qui sont comme toi, qui ont le même background, et les mêmes outils, qui bossent dans leur chambre et qui font de l’électro comme toi tu fais du rap. Il faut absolument que tu t’intéresses à ça ». C’était avant que je rencontre Zdar et Boombass.
X : Moi, c’est moins brillant. Quand j’ai débarqué à Paris, j’allais aux Bains douches.
P : En 2000 combien ?
X : 2002. J’avais 17 ans.
P : Attends, Xav, moi, je veux juste griller un truc. Tu m’avais dit au début que t’achetais tous les disques de Prozac Trax…
X : C’est vrai ! J’étais sous prozac.
P : Et Gaspard écoutait Matmos et Squarepusher à 12 ans.
G : Non…j’écoutais de la mauvaise drum’n’jazz aussi : Eric Truffaz, Sofa Surfers…
P : Et alors, moi, (sur le ton qu’on prend aux réunion des alcooliques anonymes) j’ai 31 ans et je le dis fièrement, ça fait 14 ans que je suis dans la Tek. J’ai du dépensé trois cent patates en disques disco house, hard trance, art global dance, tek house jazz, goa funk…Non, bon, blague à part, la première claque, ca a été en 90, « What is love ? » de Dee Lite que j’ai du écouté 700 fois le jour où je l’ai eu. Et après en 92, l’immersion dans les raves.

Joakim
“I wish you were gone (JK Dub)”
Extrait de la compilation Kitsuné Maison 2
Le patron des excellents Tigersushi compilé chez les non moins excellents Kitsuné. Et Ed Banger dans tout ça ?
P : Blackstrobe ? (Pedro chante) I’m a bitch, champagne, golden shower…C’est américain?
Non, il est français.
P : Il vient de Limoges ?
Non. Mais je pense que vous le connaissez. Personnellement, même !
P : Quoi ? Vas-y, avance le morceau. C’est la honte !
Indice : sa sœur est mannequin.
M : Ah, je sais. Joakim ! (Quand on parle de top-model, tout de suite ça trouve, même quand c’est père de famille et mari comblé, ndr)
P : C’est vachement bien en tout cas.
Quel est le lien d’Ed Banger avec les autres labels français comme Kitsuné ?
M : Je reviens de New-York et dans la boutique Turntable Lab, il y a un bac « Ed Banger and related » dans lequel on trouve des disques Kitsuné et Tigersushi.
P : Rien à rajouter ! Si ce n’est que ce sont des cousins germains et des références pour nous, même si on ne fait pas la même chose.
Avec les difficultés actuelles de l'industrie du disque, ce n’est pas suicidaire d’avoir un label ?
P : Si t’es bon et que tu proposes des trucs cool, tu n’es pas touché par la crise. Franz Ferdinand vend des disques. C’est comme ceux qui disent que la France va mal, moi je leur dis : sors, il fait beau, achète toi des baskets !
M : Euh, c’est bizarre que Joakim sorte un truc sur Kitsuné, non ?
P : Pourquoi tu veux sortir un truc chez Kitsuné, Mehdi ?

Pharrell
The Ice Cream Man
Extrait de In my mind
Ok, il a un peu déconné en posant un peu partout avec Deneuve et Mariah Carey, mais musicalement, le NERD reste une référence…Pas sûr !
P : Daft Punk ! Bon, que penses-tu de Daft Punk ?
On y revient après, parce que c’est pas eux !
M : C’est Pharrell qui rappe sur l’instru de Wu-Tang.
G : On l’a rencontré dans son studio. Il était allongé avec une meuf sur lui et donnait des ordres à un ingé son derrière son ordi.
P : Medhi, parle, c’est ta culture Pharrell, toi qui est de la même couleur…
M : Je vais être franc. Je n’ai jamais été un énorme fan. (Pedro fait la gueule) Le coup de pied dans la fourmilière que NERD a foutu avec son braquage général de l’industrie force le respect. Mais, je ne les mets pas sur le même plan que Dr Dre ou DJ Premier, qui eux, sont de vrais producteurs ayant révélé des artistes.
P : Et Justin, il n’a pas été révélé ?
M : C’était déjà une méga star de boys band avant. Ce qui n’a rien à voir avec Dr Dre qui a découvert 50 cent, Eminem, Ice Cube. Par contre, à son crédit, Pharrell (avec d’autres) a contribué à rapprocher les producteurs de rap et d’électro, même si ils s’en défendent, à faire accepter des trucs électro aux rappeurs et inversement. Ca, c’est cool ! Et puis ce mec est plus grand que la vie, il a décidé un jour de devenir le mec le plus style du monde et a réussi son coup.
Comme chez lui, il y a ce côté « on soigne son look, on porte des baskets de couleur » chez Ed Banger.
P : (Faussement outré) Pas du tout, je ne vois pas de quoi tu parles (fous rires de toute l’assemblée). Comme les gens le verront sur la photo, je suis goth.

Hot Chip
“Just Like we (breakdown)”
Extrait de l’album The Warning
Nos chouchous du moment font l’unanimité au sein de la bande à Pedro. Ouf !
P : (Il chante) I’m a bitch. Non, là ça marche pas ; C’est hyper bien ce truc. Perso, j’achète. Erlend Oye ? (La voix arrive) Ah non.
So_Me (l’illustrateur et mascotte de Ed Banger) : Hot Chip !
Oui.
P : Super bien !
X : Carrément !
M : Je voulais leur demander un remix à un moment donné.
P : Quoi ? Tu l’aurais sorti chez qui? Kitsuné ?
M : Ben, ils étaient chez Kitsuné justement pour leur premier album, Hot Chip.
P : Pfff…
M : En tout cas, c’est mon label préféré.
P : Qui, Kitsuné ?
M : Non, DFA, chez qui Hot Chip sont signés aujourd’hui pour les USA (quelle culture ce Mehdi !)
P : Ah bon, mais Mehdi, on est en 2006, tu disais déjà ça en 2001 à la sortie de « Losing My Edge » !
M : Ben, justement, j’ai acheté la compil de remixes, et je peux te dire qu’ils n’ont pas perdu leur « edge ».

Test Icicles
« Circle Square Triangle »
Extrait de la compilation Domino « They’ll have to catch us first »
Le carton des dancefloors rock depuis six mois ou l’essence même du son que kiffe toute une génération de jeans moule-bite.
X : Gaspard, il faut qu’on trouve, là. Pour l’instant, Justice est nul ! Tente un truc !
G : Bloc Party !
So_Me (le retour) : Mais non, c’est Test Icicles!
P : Putain, les mecs, c’est ça qui marche en ce moment, c’est ça qu’écoutent les jeunes. Les types ont des jeans serrés et nous non. Même les skateurs de nos jours skatent en jean serré. On est largué ! Achetez-vous des nouveaux jeans !
Justice, vous avez remixé un groupe de chez Domino…
X : Euh….
P : Et, oh, Justice, racontez Franz Ferdinand, la dame vous tend une perche. Alors, combien vous avez pris, comment et où ?
X : 25 000 dollars, en cash, sous mon lit, Alex Kapranos nous a harcelé, la transaction a eu lieu à Gand.
P : Non, mais soyez franc, votre remix de Franz Ferdinand, c’est une pale copie de Fatboy Slim. Au fait, si je peux me permettre, Domino voulait signer Justice.
X : (Interloqué) Ah bon ?
G : Quoi ?
P : Ben, ouais, leur DA m’a écrit mille fois.
G : T’as encore son mail ?
P : Tu veux te barrer chez Domino, c’est ça, et ben, barre toi, vas-y ! T’es contente Violaine, merci ! Bravo, avec tes questions : Mehdi chez Kitsuné, Justice chez Domino, et moi je fais quoi ?
Toi tu remontes Mo’ Wax !

Daft Punk
“Prime Time Of Your Life (Para One remix)”
Extrait du maxi “Prime Time Of Your Life”
La rencontre au sommet entre la relève de la dance française et les parrains.
(Surkin –Institubes- entre dans la pièce, juste après une intervention de Kavinsky- Record Makers-, les types se saluent, échangent quelques private jokes, ça s’éternise)
P : Concentrez-vous les mecs ! On n’est pas en interview pour Groove ou Radical. Là, c’est sérieux. Je suis abonné à Trax, et à chaque fois que je lis le blind test, je me dis : ils sont nuls, moi j’aurais tout trouvé. Or on fait n’importe quoi. Prochain titre, on trouve tous, et on le dit en même temps. Fais péter la bonne tek !
(Je m’exécute) Tous en cœur : Daft Punk et Para One!!!
Para disait le mois dernier dans ses pages qu’il ne manquait qu’un tube international pour fédérer cette nouvelle scène et parler de french touch. Il citait Justice comme le groupe capable de ce tube. Qu’attendez-vous les mecs ?
G : On l’a déjà fait ! (rires)
Pedro, tu t’occupes à la fois des Daft, et d’une partie de leur succession, quel est ton sentiment sur ce qui émerge en ce moment ?
P : Je ressens en 2006 la même dynamique et la même liberté que j’ai ressentie il y a dix ans avec les Daft. Je ne l’ai jamais ressenti entre temps, et je ne parle pas que de mon label, bien sûr. Je penserais la même chose si Ed Banger n’existait pas.
Quelles sont les ambitions d’Ed Banger?
P : Je n’ai aucune envie de racheter Virgin. Bien sûr j’aimerais bien que Rick Rubin signe un track chez nous, par exemple. Mais je n’ai d’autre ambition que celle de m’amuser, et d’amener avec moi dans l’autobus du fun les groupes et le public. Je veux simplement que la colo continue et qu’il n’y ait jamais de rentrée des classes.

Justice "Waters of Nazareth" (Ed Banger rec)
DJ Mehdi "I am somebody" (Ed Banger rec)
Mr Flash "Champions" feat. TTC (Ed Banger rec)

www.edbangerrecords.com
www.myspace.com/edbangerrecords
www.djmehdi.com
www.myspace.com/djmehdi
www.myspace.com/etjusticepourtous

Aucun commentaire: