mercredi 27 mai 2009

la nouvelle moisson




29 mai
dj set for TSUGI with Kiss The Girl (Célinette), Tibo, Jee, Radiomentale @ Soirée éclairée du Musée des Arts et Métiers

4 juin
Girls Rock @ Cha Cha avec Jill et Céline

26-27 juin
dj set @ Solidays avec tsugi/kiss the girl

2 juillet
dj set @ Tsugi Apéro au 4 éléments avec Céline

4 juillet
dj set@ Panic Room

21 juillet
dj set @ Lust & Depravity avec Jojo De Freq et Jill

25 juillet 2009
dj set @ MIDI festival HYERES avec Dent May, NewFoundLand..

28-29 août
dj set with Tsugi/Kiss The Girl @ Rock en seine

dimanche 17 mai 2009

Vrais jumeaux


*

*

Passion Pit - The Reeling from phantomcolor on Vimeo.

lundi 11 mai 2009

Toute l’histoire de mes échecs sexuels (ceci n'est pas un post autobiographique)

http://images.fan-de-cinema.com/affiches/documentaire/toute_l_histoire_de_mes_echecs_sexuels,0.jpg
Il faut aller voir ce film, pour au moins 5 bonnes raisons (soit autant que le nombre d'échecs sexuels auxquels on a tous eu droit, même les plus "beaux gosses" d'entre nous):
- C'est du Nick Hornby version filmique. C'est à dire que c'est très drôle, intelligent, anglais, et "perdant magnifique".
- C'est un film Warp. Et dans Warp, tout est bon comme dans le cochon (Aphex Twin, Vincent Gallo, Squarepusher, c'est eux, pour rappel aux non-initiés)
- L'acteur-réalisateur, un mix entre Françoise Sagan, Kurt Cobain et Mr Bean, y est excellent. Et pour avoir vu son film en sa présence, le Chris Waitt c'est pas du chiqué-chiqué : il est aussi tordant en vrai que dans son journal intime filmé. Quand un spectateur lui a demandé ce qu'il était arrivé à ses jeans ultra élimés et troués qui l'empéchent dans la comédie de séduire des filles, il a répondu avec un aplomb pince sans rire "so british": "ils sont décédés".
- La musique est très bien. Genre on y entend Grizzly Bear.
- Ca fait paraître ses propres échecs sentimentaux beaucoup moins gratinés. Bref, ça fait du bien, quoi!

dimanche 10 mai 2009

10 choses à faire un dimanche moyemment lumineux


- essayer de retranscrire en mots la claque Aphex Twin hier à la Villette pour le raconter aux copains (autrement qu'en disant "c'était la rave!" ou "voir AFX et mourir")
- appeler dix amis dont l'honneté n'est pas le fort pour retrouver qui a mes livres de Jackie Berroyer (dont Rock and roll et chocolat blanc, J'ai beaucoup souffert de ne pas avoir de mobylette, La femme de Berroyer est plus belle que toi, connasse et On ne se voit plus qu'aux enterrements, heureusement il y en a souvent)
- commander sur priceminister des vieux hara kiri
- préparer ma playlist pour le Hilton de mercredi (prendre kid creole, reposer snoop)
- retrouver le dvd de trust me de Hal Hartley (parce qu'enchaîner du spinal tap et du will ferrel c'est bien mais faudrait penser à relever un peu le niveau)
- changer les draps/allumer une bougie qui sent bon
- écouter le nouvel single eurodance bien pute de Calvin Harris
- faire la vaisselle en écoutant le premier cut copy
- commencer à penser à la playlist des nuits sonores (chercher des nouveautés qui envoient du bois)
- boire un café dans le quartier pour pas finir par me dire (à minuit moins le quart) que j'ai passé ma journée de dimanche enfermée à faire les 9 autres trucs cons

L.A dreams (Ce mois ci dans TSUGI, pour moins cher qu'un aller simple pour la cité des Anges)


*



L.A confidentiel

A l'heure où le label Stones Throw est sur toutes les lèvres, et Jeremy Jay fait danser les jeunes filles en fleur, petite visite de la face musicale obscure de L.A. Aux côtés des surfeurs et des people, la cité des anges abrite aussi les nouveaux dieux du drone psychédélique et du rock diy.

Quand on pense à L.A, on pense filles dénudées, soleil et pop songs qui vont avec. Mais ce sont des songwriters blèmes et tout sauf show-off qui y font les vagues les plus renversantes du moment. Moins médiatisés que MGMT, ce sont pourtant eux les vrais nouveaux hippies, mixant une attitude low-profile à des expérimentations musicales s'abreuvant de tous les genres (on pense au tropicalisme anthropophage des années 70), et un son sous-produit, enregistré sur cassettes, ou répondeurs. La visite d'Ariel Pink au festival Villette Sonique en ce mois de mai est d'ailleurs attendue par certains fidèles comme le messie. Présentation de quatre de ces illuminés, avec l'avis d'un fan/et spécialiste de cette nouvelle scène arty de L.A, Detect, membre du Klub des Loosers et DJ qui avec son projet psyché Tiebreak se rapproche de l'esprit borderline de ces cousins californiens. (LA suite est dans le numéro en kiosque de TSUGI, n°19, couv Laurent Garnier)

jeudi 7 mai 2009

Une belle horreur

De la « dance » macabre magnifique, voilà ce que ces cinq horreurs ont inventé avec leurs couleurs primaires. Et aucun kid fluo n'a jamais fait plus beau !

Ma chronique élogieuse du disque est dans le Tsugi de ce mois-ci!

mercredi 6 mai 2009

Planning dj sets


*
13 mai
dj set @ Hilton Purple Bar Apero Shopping avec Eva Peel

14 mai
de minuit à 5h00 Girls Rock 2 avec Jill et Célinette au Cha Cha

15 mai
dj set @ Penelopes record release party @ Showcase (annulé)
avec Toxic Sonic live Ex Nihilo (Agnes b crew selector) vs me, Marc Collin /Nouvelle Vague (selector dj ) Shitdisco dj set PeNeLoPes +MORPHEUS live Goose dj set

16 mai
dj set @ Les Disquaires w/Andromakers live

SIESTE (merci Binnie pour le conseil avisé)

23 mai
dj set @ Nuits SONORES TSUGI CREW /LYON ! w/Flairs, Jean Nipon...

29 mai
dj set for TSUGI with Kiss The Girl (Célinette) @ Musée des Arts et Métiers

26-27 juin
dj set @ Solidays avec tsugi/kiss the girl

2 juillet
dj set @ Tsugi Apéro au 4 éléments avec Céline

25 juillet 2009
dj set @ MIDI festival HYERES avec Dent May, NewFoundLand..

28-29 août
dj set with Tsugi/Kiss The Girl @ Rock en seine