Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

(Archives) Electrelane - Chronique pour Trax (2006)

Electrelane No Shouts, No Calls (Too Pure/Beggars) Style : Transe-pop
Un sans faute. C’est la mention que pourraient remporter haut la main les quatre effrontées de Brigthon, Electrelane pour l’ensemble de leur parcours d’une exigence sans faille. Soit trois albums de kraut-transe-rock poppisant et halluciné auxquels il faudra ajouter ce quatrième fait d’arme rageur, No Shouts, No Calls. Écrit en un été (que l’on imagine assez moite) à Berlin, l’objet ne mettra pas plus de deux minutes à nous replonger dans l’état de transe dont seules ces filles-là ont le secret. Ainsi, dès l’intro de The Greater Times, on retrouve tout qu’on a toujours aimé follement (et on ne peut les aimer autrement ces post-ados désaxées) chez elles. Montées hypnotiques de rythmes drums & bass éthérés, descentes maitrisées dans les méandres d’un grunge expérimental racé, accélérations krautrock, voix et piano toujours au bord du précipice, entre la caresse et le refus. On se demande parfois à quoi elles tienne…

Derniers articles

(Archives) Interview de Cat Power pour Tsugi (réalisée en 2012)

J'ai écrit un article dans le Mixte de septembre

J'ai écrit sur Gwyneth Paltrow

Dans le Parisien qui sort demain

Mon enquête sur les filles sans filtre d'Instagram est à lire dans le ELLE

J'ai un peu parlé de David Bowie sur France Inter

J'ai écrit sur trois artistes femmes méconnues dans le Tsugi hors-série de l'été

Je parlerai de David Bowie sur France Inter

Mon enquête sur le rap et la mode est dans le ELLE de cette semaine

J'ai enquêté sur le CBD pour ELLE